Révision d'épreuves

La révision d’épreuves suit l’étape de la correction et précède celle de la publication du document.

Lors de la relecture, il est important de s’arrêter aux endroits du texte ayant été retouchés par de la correction, pour s’assurer que tous les changements ont été effectués. Les mots inconnus, la syntaxe, les accords, la ponctuation, les anglicismes, la réécriture, les répétitions, les recherches documentaires, les hyperliens sont quelques-uns des composants examinés lors de la correction. Les vérifications sont donc apportées lors de la première lecture. À ce stade, le texte peut être validé à l’ordinateur.

Il s’agit maintenant de détecter les fautes qui sont passées outre l’étape de correction et la première lecture.

Le texte doit être imprimé, dans sa totalité, pour une deuxième lecture. Les raisons en sont simples. À cette étape, les pièges peuvent être les suivants : l’oeil ne détecte pas aussi facilement une faute à l’écran qu’une faute sur papier ; un effort de distanciation est nécessaire par rapport au texte que vous lisez et que vous connaissez sans doute par cœur (laissez reposer le document quelques instants avant de le relire). Il est bien connu que nous ne voyons plus nos erreurs à force de relire nos propres écrits. Relisez aussi les petits caractères, le haut et le bas de la page, revoyez la pagination et la table des matières au besoin.

Lorsque le travail est à votre goût, faites une dernière relecture avant d’envoyer le document à la publication. Demandez aussi à une tierce personne de le lire.

Une fois diffusé sur les médias sociaux ou envoyé à l’imprimerie, le texte est difficilement rattrapable. Ne négligez pas les différentes lectures !

Si la révision met votre patience à rude épreuve…

faites appel à Mille et une pages !